Regaine
Regaine
Plan du site Informationen auf Deutsch
Information pour la femme
Imprimer Lesezeichen hinzufügen

Chute de cheveux héréditaire

La prédisposition à la chute des cheveux est aussi héréditaire que la couleur des yeux. C’est pourquoi on parle dans ce cas de « chute de cheveux héréditaire » ou « de chute de cheveux d’origine hormonale et héréditaire », en langage spécialisé « alopécie androgénétique ». 

Près de 70 pour cent de tous les cas de chute de cheveux qui se prolongent plus de 6 mois chez les femmes sont d’origine héréditaire. Trois pour cent des jeunes femmes présentent déjà à l’âge de 20 à 29 ans une chute de cheveux visible dans la zone de la raie centrale. Chez les femmes d’âge moyen (40 - 49 ans), 17 pour cent sont confrontées à une chute de cheveux d’origine héréditaire et hormonale, à partir de 60 ans, presque une femme sur 4 est concernée.  

Que se passe-t-il en cas de chute de cheveux héréditaire ? 

En cas de chute de cheveux héréditaire, les cellules capillaires réagissent de manière hypersensible aux hormones sexuelles masculines, les androgènes. Les vaisseaux sanguins extrêmement fins qui alimentent les follicules pileux s’atrophient et la croissance des cheveux qui s’effectue en différents cycles est perturbée. Par conséquent, les cellules capillaires ne sont plus suffisamment alimentées en substances nutritives. 

La phase de croissance du follicule pileux devient alors de plus en plus courte et le passage de la phase de croissance à celle de repos se fait de plus en plus vite. La phase de croissance ainsi raccourcie entraîne la production par le follicule pileux d’un cheveu toujours plus fin et plus court se transformant ensuite en un duvet fin et non pigmenté, jusqu’à ce que le follicule finisse par mourir et qu’aucun cheveu ne soit plus produit. 

Verkürzung der Wachstumsphase bei erblich bedingtem Haarausfall

Cause: Hormones masculines 

En cas de prédisposition héréditaire, chez les femmes, la quantité normale de l’hormone masculine qui se forme dans les grandes surrénales et les ovaires (androgène) suffit déjà pour déclencher une perte de cheveux d’origine héréditaire et hormonale. Avec la diminution de la production d’hormones féminines (œstrogène) lors de la ménopause, les hormones masculines se retrouvent souvent majoritaires, provoquant une multiplication importante des processus qui entraînent la chute des cheveux. Dans cette phase de vie, le choix d’un traitement hormonal approprié est important : les préparations hormonales pour femmes contenant de la gestagène peuvent stimuler la perte des cheveux. 

Comment les cheveux tombent-ils chez les femmes 

Contrairement aux hommes, chez les femmes, seuls les follicules pileux de la zone de la raie sont touchés. Lors du premier stade, une raréfaction sensible des cheveux est constatée dans la zone de la raie centrale. Le second stade voit un élargissement visible de la raie, jusqu’au troisième stade avancé où une nette raréfaction des cheveux apparaît. 

Chez les femmes, les cheveux deviennent plus fins. Elles ne connaissent pratiquement ni les plaques chauves ni les calvities intégrales. Même à un stade avancé, une bande de trois centimètres de cheveux est épargnée à la racine des cheveux. 

Stade 1: Perte de cheveux diffuse
Stade 1: Perte de cheveux diffuse, au départ, uniquement visible dans la région de la raie.
Stade 2: Cheveux plus pauvres
Stade 2: Cheveux plus pauvres dans la zone de la raie.
Stade 3: Calvitie féminine avancée sur le sommet du crâne
Stade 3: Calvitie féminine avancée sur le sommet du crâne.
Regaine® est un médicament. Veuillez consulter la notice d’emballage.
Copyright ® Janssen-Cilag AG Zug, 2009 - 2018 | Last update 28.10.2013
Ce site web est exclusivement destiné aux utilisateurs et spécialistes résidents suisses.
Ce site est publié par Janssen-Cilag AG, Zug ZG, dont la responsabilité se restreint à son seul contenu.